Conte de fées est toujours une série de mangas et d’animes assez populaire, en particulier en ce qui concerne les titres shonen. Devenu populaire à peu près en même temps que Une pièce et Naruto, il est très similaire dans son sens de l’aventure et de l’action. Malheureusement, alors que Conte de fées a toute une guilde de fans, il a autant sinon plus de détracteurs.

Constamment harangué pour le développement médiocre de son personnage, son service de fans excessif et sa trop grande dépendance au pouvoir de l’amitié, Conte de fées est considéré par beaucoup comme tout ce qui ne va pas avec l’anime shonen. En même temps, c’est sans doute tout aussi emblématique de certaines des forces démographiques. Voici un aperçu de ce Conte de fées réussit et échoue, ainsi que s’il mérite la haine qu’il reçoit encore.

CONNEXES: One Piece: Momonosuke peut-il être le leader fort dont Wano a besoin?

Fairy Tail est un bon exemple de nourriture réconfortante Shonen colorée

Anime Fairy Tail - Natsu brandissant des flammes colorées

Si rien d’autre sur la série n’est loué, il va sans dire que Conte de fées a des illustrations très dynamiques et accrocheuses. Le créateur Hiro Mashima a un style très similaire à Eichiro Oda de Une pièce renommée et les conceptions de personnages dans Conte de fées ressemblent à cet autre manga de la meilleure façon possible, les membres de la distribution, en particulier Natsu et Lucy, sont immédiatement reconnaissables, chaque dessin étant expressif et jubilatoire, le tout sans être trop générique. Les designs féminins sont particulièrement appréciés, du moins en partie pour certains de leurs éléments de fanservice.

En tant qu’aventure shonen par excellence, Conte de fées est facile d’accès et de binge-watch. Ne nécessitant pas trop de réflexion ou de réflexion profonde, le spectacle est ce que de nombreux téléspectateurs imaginent lorsqu’ils pensent à l’anime. Rappelant probablement le sentiment de regarder des émissions sur Toonami ou Adult Swim à l’époque, ces fans sont réconfortés par la façon dont l’émission leur semble confortable et familière. Malheureusement, de bons designs et un sens de la nostalgie des dessins animés du samedi ne sauvent pas Conte de fées de beaucoup de ses critiques méritées.

CONNEXES: One Piece taquine de grandes annonces pour le « One Piece Day » de deux jours

Fairy Tail est une pièce si l’auteur s’en fichait

Fairy Tail - Natsu et Gajeel se donnent des coups de tête

Malgré tout le faste et les circonstances entourant les quêtes et les primes de la série, Conte de fées se sent incroyablement discret. Les enjeux ne sont presque jamais élevés, et cela inclut ses batailles génériques et stéréotypées. De nouveaux arcs impliquent que le dernier méchant unidimensionnel écrase facilement un membre de la guilde de Natsu pour prouver qu’il est « le plus fort de tous les temps », seulement pour que Natsu revienne au deuxième tour et le vainque avec le pouvoir de l’amitié. Même s’il s’agit d’une critique courante de l’anime shonen, Conte de fées le pousse à un extrême risible, faisant de chaque quête et scène de combat tous les enjeux et la tension d’une vente de pâtisseries locale. Étant donné que les spectacles de shonen vivent et meurent par leurs scènes d’action, c’est le baiser de la mort qui Conte de féessont tellement ennuyeux.

Comme mentionné, aucun des méchants n’est bien écrit ou même légèrement intéressant, principalement en raison de leur manque de lien narratif avec l’un des héros. Dans Une pièce, de nombreux méchants ont une sorte de lien thématique avec l’un des membres de l’équipage du chapeau de paille, en particulier dans les arcs de l’histoire précédente. Ceci, combiné à l’absence d’un « classement » concret pour son système magique, rend à nouveau l’action et l’histoire en général plutôt ennuyeuses.

Une autre critique courante est le service des fans, et bien que certains soient d’accord avec cela, il est définitivement considéré comme exagéré dans de nombreux cas. Bien que Une pièce, Naruto et même celle de Tite Kubo Eau de Javel tous ont des éléments de service aux fans, ils ne sont pas aussi flagrants ou distrayants avec cela. Étant donné le manque de profondeur dans toute autre partie de Conte de féescette titillation du plus petit dénominateur commun se traduit par une série stupide et étrangement ennuyeuse qui est à juste titre critiquée comme peut-être l’un des pires anime shonen « populaires » jamais réalisés.

La suite et les retombées Fairy Tail Zéro et Fairy Tail : 100 ans de quête sont respectivement des améliorations marquées (au moins dans leurs formes de manga), tandis que les Maître Rave et Eden Zéro anime (basé sur le manga du même mangaka) sont de bien meilleurs titres. Cela met en valeur non seulement le potentiel gaspillé de Conte de féesmais aussi pourquoi il mérite toute la haine qu’il reçoit.