Qu’est-ce qui fait vibrer les humains ? C’est une question posée assez fréquemment dans la culture pop. Que ce soit dans les bandes dessinées, les films, les émissions de télévision, etc. Les êtres humains en tant qu’espèce dans le monde de la bande dessinée sont jeunes, arrogants, impétueux et émotifs. Mais, nous sommes aussi des créatures compatissantes et attentionnées, aimantes.

Worldmind le découvre avec Peter Quill. Ou alors elle pensait. Bien sûr, Les Gardiens de la Galaxie, la famille qu’ils sont, à moitié interférer dans l’interview de Quill. Chaque Gardien donne à Worldmind son point de vue sur les Terriens. Unique et plutôt humoristique ce qu’ils voient du comportement des Terriens, basé sur Quill. Cependant, il les a gagnés en étant courageux, gentil et attentionné.

Quill n’a pas beaucoup de chance d’interviewer car ils combattent une main géante avec une pierre qui peut alimenter le vaisseau du Guardian. Worldmind doit revenir plus tard, mais peut-elle connaître les Terriens avec la moitié des informations des non-Terrans ?

Ce livre est amusant et sain, et pour une bande dessinée qui sert également de publicité pour le nouveau manège GOTG Cosmic Rewind à Disney World, inoffensivement léger et mousseux. Tout au bout de l’allée du gardiens de la Galaxie, rien de trop grave, sanglant ou fou. Juste sain et amusant. L’écrivain Kevin Shinick a fait un excellent travail avec ce livre. C’est amusant et plein d’humour léger. Une BD magnifique, assurément. Et la luminosité de l’œuvre de Gerardo Sandoval l’a fait ressortir. Les bandes dessinées des Gardiens de la Galaxie ont toutes des violets, des verts et des bleus vifs, ce qui montre que l’univers n’est pas morne ou morbide comme le pensent la plupart des Terriens.