Harley Quinn # 24 voit Harley enquêter sur les circonstances de sa mort et se rendre compte qu’un sosie multiversal pourrait être son assassin.

L’article suivant contient des spoilers de Harley Quinn #24, en vente maintenant de DC.

Le dernier numéro de Harley Quinn révèle que la mystérieuse silhouette masquée qui a tiré et tué Harley dans le numéro 22 n’est autre que son sosie maléfique, le Harley Who Laughs.

Harley passe à l’offensive tout au long du problème, enquêtant sur qui aurait pu se glisser sur son yacht et lui tirer dessus. Elle fait appel à Zsasz, le tueur en série le plus dérangeant de Gotham, affirmant qu’il peut sentir le pouls de la ville et sait toujours ce qui se passe dans ses coins les plus sombres. Leur recherche les mène au quartier des entrepôts, où le tueur masqué se révèle être une version souriante de Harley avec des griffes, des chaînes et une bande à pointes autour du visage – les signes indubitables du Dark Multiverse.

CONNEXES: Harley Quinn vient de retrouver Poison Ivy – Que pensera la famille des chauves-souris?

La Harley qui rit se dévoile

Une Harley Quinn vraiment diabolique

La Harley Who Laughs a été taquinée dans les sollicitations de DC en septembre, et le numéro 24 marque sa première révélation officielle, bien que la couverture de Greg Horn pour 2018 Chevaliers noirs: Métal # 6 a montré une version légèrement différente et non canon du personnage qui a ensuite reçu une sculpture DC Collectibles en 2019.

Le double cauchemardesque de Harley est inspiré de Batman Who Laughs, un méchant préféré des fans qui a été créé par Scott Snyder et Greg Capullo et est apparu pour la première fois en 2017. Jours sombres : le casting #1. Une version sadique de Batman du Dark Multiverse qui a tué le Joker mais a été infecté par une toxine qui a émergé du cœur du méchant déchu, le Batman Who Laughs est devenu célèbre pendant Métal et Death Metal comme l’une des plus grandes menaces pour tous les super-héros de la galaxie. La popularité du personnage a conduit à des méchants similaires, notamment Justice League incarnéede Batwoman qui rit.

CONNEXES: L’équipe de Batman et Joker implique de sauver Harley Quinn

On ignore actuellement pourquoi la Harley Who Laughs est à Gotham. La Harley habituelle, après avoir succombé à ses blessures par balle, a été ressuscitée dans une fosse Lazarus dans le numéro 22, justifiant une enquête de Damian Wayne, qui pensait que la fosse aurait irrévocablement transformé Harley en son ancien moi meurtrier.

Harley Quinn # 24 est écrit par Stephanie Phillips, illustré par Matteo Lolli, coloré par Rain Beredo, lettré par Andworld Design et présente des couvertures de Lolli et Beredo, Lee Bermejo, Leirix et Ludo Lullabi. Le numéro est maintenant en vente chez DC.

Source : CC