Metropolis, la « ville de demain », était autrefois un endroit plus dangereux que Gotham City, connue aujourd’hui pour son crime et sa méchanceté au sein de l’univers DC.

Écrit par Tom King et illustré par Phil Hester, Gotham City : première année est une mini-série en six numéros qui raconte comment Gotham City est tombée en disgrâce. Vers le début du numéro 2, l’enquêteur privé Samuel « Slam » Bradley est interrogé par le département de police de Gotham City, dont le commissaire révèle que le GCPD a résolu les six meurtres survenus à Gotham au cours de la dernière année. Le commissaire mentionne que la police a réussi cet exploit tout en ayant presque doublé la population de Metropolis, une ville qui a connu 74 meurtres, dont 31 restent non résolus.

CONNEXES: La deuxième personnalité de Batman pourrait expliquer l’une des obsessions du Joker

La comparaison renverse le scénario sur les perspectives modernes de Metropolis par rapport à Gotham City. Metropolis est la ville d’adoption de Superman, et bien que l’homme d’acier soit confronté à des menaces telles que Lex Luthor, il est généralement considéré comme un meilleur endroit pour vivre dans l’univers DC. Gotham City, en revanche, est une autre histoire.

Bien que Batman patrouille dans Gotham City, il est fortement criminel et est souvent victime de sa galerie de voleurs, y compris le Joker, le Riddler, le Pingouin, l’Épouvantail et plus encore. Dans le Homme chauve-souris série en cours lancée en 2016, au cours des dernières années, Gotham est tombé sous la domination de Bane, a fait face à une « guerre des jokers » après que le méchant a obtenu la fortune de Bruce Wayne et a été envahi par les gardiens de la paix du magistrat lors de l’événement « Fear State ». Au moment de la rédaction, l’arc « Failsafe » actuel de Homme chauve-souris voit un méchant robot prendre le contrôle de Gotham, le patrouillant avec des drones tout en laissant le crime, le tout dans le but de tuer Batman.

CONNEXES: Le Joker a capturé le meilleur allié de Batman – pour la deuxième fois

Gotham City : première année est présenté comme une histoire racontée par un vieux Bradley à Batman, qui assure au Chevalier noir à la fin du numéro 1, « Gotham est tombé avant que vous n’arriviez ici. » La série plonge un jeune Bradley dans un mystère de kidnapping, la personne qu’il tente de sauver n’étant autre que la petite fille de la famille Wayne, Helen. Le kidnappeur est appelé le « Bat-Man », étant donné qu’ils continuent de laisser une traînée de lettres pour Bradley et les Waynes, chacune se terminant par une icône de chauve-souris griffonnée.

Avec King et Hester, Gotham City : première année # 2 est encré par Eric Gapstur, coloré par Jordie Bellaire et lettré par Clayton Cowles. La couverture principale est réalisée par Hester, Gapstur et Bellaire, avec des illustrations de couverture vairantes auxquelles ont contribué Cully Hamner et Natali Sanders. Le numéro est maintenant en vente chez DC Comics.

Source : DC Comics