Accueil Comic New World #2″ ~ Une amitié amphibie ?

New World #2″ ~ Une amitié amphibie ? [Review]

0

Frankenstein : Nouveau Monde #2 donne enfin à nos héros une faune amicale avec laquelle interagir. Mieux encore : ils sont de la variété intelligente, en plus d’être amphibies à plus d’un titre.

Frankenstein : Nouveau Monde #2 ~ Détails

Je jure que cette pochette fait ressembler le nouveau monde à une pizza qui a été laissée moisir pendant trop longtemps. Artiste principal de la couverture : Peter Bergting.

Frankenstein : Nouveau Monde #2 est le deuxième numéro (vous pouvez trouver une critique pour le numéro 1 ici) de cette série de bandes dessinées d’aventure et d’horreur se déroulant longtemps après la chute de l’ancien Hellboy monde. Mike Mignola, Thomas Sniegowski et Christoper Golden l’ont tous co-écrit. Peter Bergting en est l’artiste, avec Michelle Madsen comme coloriste. Bergting a également dessiné la pochette principale, David Hitchcock dessinant la seule variante de la pochette. Enfin, Dark Horse Comics est l’éditeur derrière ce numéro de bande dessinée, comme ils l’étaient pour le numéro précédent.

Je m’interroge sur ces méduses flottantes, mais encore une fois, je m’interroge sur toutes les autres créatures de ce nouveau monde. Artiste de la couverture de la variante : David Hitchcock.

Frankenstein : Nouveau Monde #2 sera mis en vente le 21 septembre 2022 pour un prix de détail de 3,99 $. Vous pouvez le précommander sous forme physique ou numérique directement depuis la boutique en ligne de Dark Horse Comics. Alternativement, si vous voulez la version avec la couverture de la variante David Hitchcock, vous pouvez également la précommander sur la boutique en ligne Dark Horse Comics.

Attention : spoilers pour Frankenstein : Nouveau Monde #2 dessous. Si vous voulez voir quel genre d’amis amphibies nos étranges explorateurs rencontrent dans le nouveau monde, arrêtez-vous ici et revenez une fois que vous aurez survécu à la faune et la flore locales.

Frankenstein : Nouveau Monde #2 ~ Résumé de l’intrigue spoiler

« C’est le cercle de la vie !

Frankenstein : Nouveau Monde #2 voit Frankenstein et Lilja poursuivre leur voyage à travers cette Terre très étrange du futur lointain. Au milieu des merveilles et des horreurs de la flore et de la faune locales (dont beaucoup sont difficiles à distinguer les unes des autres), ils entendent alors un cri. Ledit cri s’avère provenir d’une jeune grenouille parce qu’elle a été attaquée par un groupe de monstres végétaux. Après une courte dispute, Frankenstein accepte d’aider la fille grenouille et se couche sur les monstres végétaux avec sa lance hyperboréenne.

Une fois que Frankenstein s’est occupé de tous les monstres végétaux (apparemment appelés « nepenthes » d’après le genre de sarracénies tropicales), la fille grenouille se présente comme Cadoret. Blessée à la jambe par l’attaque des nepenthes, elle décide de conduire Frankenstein et Lilja dans son village. Les villageois grenouilles, reconnaissants au duo d’avoir sauvé l’un des leurs d’un destin macabre, les accueillent dans le village. Lilja peut jouer avec d’autres enfants, tandis que Frankenstein apprend l’histoire des origines des grenouilles. Tous deux se reposent une nuit dans le village, gardés par de hautes palissades en bois et des lances en os/défense. Hélas cependant, leur repos pourrait bientôt toucher à sa fin. Car vous voyez : quelque chose a chassé Frankenstein et Lilja.

Une menace trouble ?

« Et ça nous émeut tous ! » (Surtout cet oiseau)

Alors que Frankenstein et Lilja exploraient joyeusement la future Terre, quelque chose les suivait à une journée de voyage. Apparemment, le nom de la créature est Murk, et il laisse derrière lui une traînée de corruption noire partout où il marche. Pire encore, il a une faim vorace qu’aucune quantité de meurtres et de sang de diverses espèces ne peut satisfaire. Pire encore, chaque créature que Murk tue se transforme en zombie qui peut ensuite continuer à tuer et à les transformer à leur tour en plus de zombies.

Et pour couronner le tout, Murk a capté l’odeur de Lilja à partir d’une poupée en paille qu’elle a accidentellement laissée tomber. Apparemment, Murk n’aime pas ce nouveau parfum. Murk ne veut pas manger; il veut détruire. Malheureusement, la piste olfactive va le mener directement dans le village des grenouilles. Combien de grenouilles innocentes vont mourir d’une mort effroyable ? Eh bien, c’est ce que nous découvrirons probablement dans Frankenstein : Nouveau Monde #3.

Frankenstein : Nouveau Monde #2 ~ Le Bon

Attendez, est-ce le futur Royaume-Uni ? Sinon, comment Lilja connaît-elle « Scarborough Fair » ?

L’histoire de Frankenstein : Nouveau Monde #2 est la meilleure partie de la bande dessinée. Concrètement : le cadre. Le monde de la Terre dans un futur lointain, longtemps après l’extinction de l’humanité à la surface, est un monde très intéressant à explorer. Mike Mignola, Thomas Sniegowski et Christoper Golden ont créé un éventail vraiment intéressant de flore et de faune pour le peupler, Peter Bergting et Michelle Madsen faisant un excellent travail pour leur donner vie. Honnêtement, j’ai hâte de voir quelles formes de vie étranges apparaîtront dans le prochain numéro.

Frankenstein et Lilja eux-mêmes sont également des personnages intéressants. Ils me rappellent Hyakkimaru et Dororo du manga/anime titulaire Dororo. Ils ont une dynamique similaire, avec un personnage de type guerrier plus âgé et plus expérimenté associé à un personnage enfant jeune et innocent. J’aime plutôt ce genre de dynamique, surtout avec la façon dont ils semblent tous les deux se développer et en bénéficier.

Enfin, l’art de Frankenstein : Nouveau Monde #2 donne vraiment vie à la bande dessinée, comme je l’ai déjà mentionné. Je ne pense pas que la flore et la faune bizarres seraient aussi belles sans les talents de Bergting et Madsen pour leur donner vie. Surtout compte tenu de l’aspect éthéré des formes de vie les plus inspirées de la vie marine.

Frankenstein : Nouveau Monde #2 ~ Le mauvais

Peu importe comment vous le regardez : Murk ressemble à un méchant monstre.

Ma seule plainte est que nous ne voyons pas davantage comment tous ces humains morts sous le sol entrent en ligne de compte dans l’histoire. Pour être juste, ils reviendront probablement à un moment donné. Ce n’est donc pas un gros reproche de ma part.

Source: Bandes dessinées Dark Horse

Quitter la version mobile